La pente de la rêverie. Victor Hugo

Amis,ne creusez pas vos chères rêveries ; Ne fouillez pas le sol de vos plaines fleuries; Et quand s'offre à vos yeux un océan qui dort, Nagez à la surface ou jouez sur le bord; Car la pensée est sombre ! une pente insensible Va du monde réel à la sphère invisible; La spirale est profonde et quand on y descend, Sans cesse se prolonge et va…
Lire la suite...
ut commodo ipsum quis, felis justo libero. venenatis odio