La mort imprévue, soudaine est bien la fin la plus enviable….dans une relecture de Voltaire, Baudelaire,Colette ou Giono, le livre restant ouvert sur mes genoux.

Bernard Pivot

9 860

” La mort imprévue, soudaine
est bien la fin la plus enviable.
être interrompu à tout jamais
dans une relecture de Voltaire,
Baudelaire Colette ou Giono,
le livre restant ouvert sur mes genoux.”

Bernard Pivot

 

vous pourriez aussi aimer
fetish masturbatrix tugs.www.kirmiziyilan.com