Ce qu’il faut à l’écrivain comme au peintre, au musicien , c’est l’infini de la vie et l’errance…

18

Ce qu’il faut à l’écrivain comme
au peintre, au musicien , c’est
l’infini de la vie et l’errance…

Alfred De Musset

vous pourriez aussi aimer
ut libero at adipiscing nec Praesent