C’est le triomphe de l’égocentrisme.

3

Dans un monde où
il faut toujours courir ,
nous n’avons plus le temps
de regarder les autres ,
de leur donner de l’amour.
C’est le triomphe de l’égocentrisme.

Francoise Boissiere

vous pourriez aussi aimer