Ils sont doux, ils donnent leurs billes; Ils ne seront pas commerçants…

12

On voit dans les sombres écoles
Des petits qui pleurent toujours;
Les autres font leurs cabrioles;
Eux, ils restent au fond des cours.

Les forts les appellent des filles,
Et les malins, des innocents;
Ils sont doux, ils donnent leurs billes;
Ils ne seront pas commerçants…

Sully PRUDHOMME

vous pourriez aussi aimer
Donec felis vel, et, sit facilisis pulvinar commodo commodo Lorem sem,