La Bataille du Poème

3

La Bataille du poème

Avec un poème,
c’est vrai,
tu ne chasses pas un tyran.
Avec un poème tu n’apportes
ni pain ni toit à l’enfant vagabond,
ni remèdes au paysan malade.
Surtout, tu ne peux pas
le faire à l’instant même.

Mais…Nous allons voir.

Un poème
bien né et vigoureux,
et un autre plus enflammé,
et un autre plus vigilant
et un autre poème plus fort et plus véridique,
donnent vie à un rêve qu’ils ont cueilli tout tendre,
et ce rêve de beaucoup d’hommes, une fois nourri,
devient une conscience, une passion, un désir angoissé…

Jusqu’au jour où,
tout
– rêve, conscience, désir – ,
s’organise, compact…
et alors
vient le cri,
et le poing,
et la conquête…

Dans l’effigie de la conquête
brille un diadème : le poème.

Julio Fausto Aguilera

vous pourriez aussi aimer
neque. ut elit. dapibus pulvinar justo amet, odio ipsum