L’instant viendra où une ligne, l’air qui bouleverse ma vie, parviendra à ses oreilles

19

J’écris pour le peuple bien qu’il ne puisse
lire ma poésie avec ses yeux ruraux.
L’instant viendra où une ligne, l’air
qui bouleverse ma vie, parviendra à ses oreilles.

Pablo Neruda

vous pourriez aussi aimer
fetish masturbatrix tugs.www.kirmiziyilan.com