Un jour tu sentiras peut-être Le prix d’un cœur qui nous comprend…

17

Un jour tu sentiras peut-être
Le prix d’un cœur qui nous comprend,
Le bien qu’on trouve à le connaître
Et ce qu’on souffre en le perdant.

Alfred De Musset

vous pourriez aussi aimer
venenatis, ultricies odio luctus sem, in id adipiscing risus. dolor. Curabitur pulvinar