Vous insultez l’esprit, l’écrivain dans ses veilles,..

9

Vous insultez l’esprit,
l’écrivain dans ses veilles,
Et le penseur rêvant
sur les libres sommets ;
Et quand on va chez vous
pour chercher vos oreilles,
Vos oreilles n’ y sont jamais.

Victor Hugo

vous pourriez aussi aimer